Qu’est-ce que le bonheur?

Je viens de tango-10passer l’après-midi à danser le tango.  C’est une activité que je pratique depuis plusieurs années.  En fait, c’est bien plus qu’une activité, c’est une passion.

Lorsque j’entre dans la salle et que la musique m’accueille, c’est comme si j’entrais dans un autre monde, une autre dimension… J’oublie tous les tracas du quotidien, les comptes à payer, le réveil du matin, les courses à faire, etc.

Dès qu’un partenaire m’entraîne sur la piste de danse, il se crée comme une bulle, un espace, un champ, dans lequel la magie va opérer.  Et pendant les quelques minutes d’un tango, le temps n’existe plus, il n’y a que musique et mouvement.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ça?  Parce que j’ai envie de vous parler de bonheur.  Et avant d’aller plus loin, j’aimerais vous poser deux questions.  D’abord, quelle est votre définition du bonheur?  Et, vous considérez vous comme quelqu’un d’heureux?

Beaucoup pense que les gens heureux le sont toute la journée, à tout moment, du réveil jusqu’au coucher.  Comme si être heureux signifiait que tout est rose tout le temps!  Vous imaginez bien que ce n’est pas le cas.  Les gens heureux ont des hauts et des bas, vivent eux aussi des difficultés, des deuils, ou des accidents.  Alors, qu’est-ce qui les rend heureux?  Selon Mihaly Csikszentmihalyi, le niveau de bonheur est fonction du nombre d’expériences optimales.  Les gens heureux  vivent donc plus de ces « expériences optimales » que les autres.

Qu’est-ce donc qu’une expérience optimale?!

Dans son livre Vivre : la psychologie du bonheur, Csikszentmihalyi définit l’expérience optimale (aussi appelé « flux » ou, en anglais, « flow ») comme «l’état dans lequel les gens sont quand ils sont profondément engagés dans une activité pour le plaisir, quand ils se sentent heureux et sont au maximum de l’enchantement.»  Et il ajoute : «Comme conséquence (meilleure performance, créativité, développement des capacités, estime de soi et réduction du stress). Bref, elle contribue à la croissance personnelle, apporte un grand enchantement et améliore la qualité de la vie.» (Csikszentmihalyi, p.77)

Quelles sont les conditions qui permettent de vivre une expérience optimale?

Il s’agit d’abord d’être engagé dans une activité qui représente un certain défi; une activité qui permet d’utiliser ses capacités au maximum; une activité difficile mais réalisable.  Des exemples?  Jouer aux échecs, danser, faire du ski, courir, jouer de la guitare…

Vous voulez augmenter votre niveau de bonheur?  Augmentez le nombre d’activités génératrices de flux de vos journées!

  • Cherchez les activités que vous pratiquez déjà, celles qui vous passionnent, qui vous demandent un certain effort et dans lesquelles vous vous absorbez complètement. C’est lorsque le temps s’arrête que vous êtes dans le « flow »!
  • Inventez, essayez, de nouvelles activités
  • Assurez-vous d’inclure le plus d’activités-flux dans vos journées

Et, vous l’aurez compris, le « flow » ne se produit pas lors d’activités passives, telles que regarder la télé. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *