La gentillesse revient en force!

Le 13 novembre dernier était la Journée mondiale de la gentillesse.

gentillesseEn entendant parler de gentillesse, vous avez peut-être en tête les injonctions de vos parents : « Sois gentil » ou « sois gentil avec (ton frère, ta sœur, etc.) »! Ou peut-être encore est-ce le souvenir de punition pour ne pas avoir été « gentil ». Dans la bouche d’un parent, être gentil peut signifier être sage et bien élevé, être courtois ou encore traiter les autres avec bienveillance.

La gentillesse, ou la bonté, consiste à faire de bonnes actions pour quelqu’un d’autre sans rient n’attendre en retour. Cette force de caractère exige à la fois respect et affection pour les autres. Les personnes aimables ont plaisir à donner et aider d’autres personnes, qu’il s’agisse de gens proches ou d’inconnus.

Savez-vous qu’il y a des avantages à agir avec gentillesse?

Effectuer de bonnes actions de façon anonyme (sans que la personne qui en bénéficie ne sache de qui ça vient), ce qu’on appelle des RAK en anglais (Random Act of Kindness), augmente les émotions positives et diminue les émotions négatives, autant pour la personne qui donne que pour celle qui reçoit. Donner permet également d’augmenter la satisfaction de vie, un des aspects du bien-être.

Une recherche effectuée en 2012, auprès d’élèves âgés entre 9 et 11 ans, a démontré que les élèves qui ont fait 3 bonnes actions par semaine pendant 4 semaines se sont dit plus heureux à la fin de l’expérience et, fait intéressant, ont déclaré être plus acceptés par leurs pairs!

Enfin, la gentillesse, c’est contagieux! Allez répandre des germes de bonheur autour de vous!

Et si vous avez envie d’avoir des idées d’action? Je vous invite à vous joindre au groupe Facebook: 21 jours de gentillesse avec Les Spirituelles

Votre coach, Di-Anne

Références:

Buchanan, K. E. And Bardi, A. (2010). Acts of Kindness and Acts of Novelty Affect Life Satisfaction in The Journal Of Social Psychology Vol. 150 , Iss. 3

Layous K, Nelson SK, Oberle E, Schonert-Reichl KA, Lyubomirsky S (2012). Kindness Counts: Prompting Prosocial Behavior in Preadolescents Boosts Peer Acceptance and Well-Being. PLoS ONE 7(12): e51380. doi:10.1371/journal.pone.0051380

Otake, K., Shimai, S., Tanaka-Matsumi, J. et al. (2006). Happy People Become Happier through Kindness: A Counting Kindnesses Intervention in J Happiness Stud, 7: 361. doi:10.1007/s10902-005-3650-z

Pressman, S. D., Kraft, T. L. and Cross, M. P. (2015). It’s good to do good and receive good: The impact of a ‘pay it forward’ style kindness intervention on giver and receiver well-being in The Journal Of Positive Psychology Vol. 10 , Iss. 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *